Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Qu'est-ce (réellement) qu'une action ?

Dernière mise à jour : 10 sept. 2021



Les actions sont probablement la plus célèbre des classes d'actifs. Et pour cause : elles sont historiquement l'un des meilleurs moyens de faire fructifier son patrimoine. Mais avant de foncer sur la première action venue, il convient de savoir ce qu'est réellement une action.


Une action est un titre de propriété d'une fraction du capital d'une entreprise. Si vous détenez des actions, vous êtes donc propriétaire d’une partie de la société. Etre actionnaire donne ainsi accès à certains droits : celui de voter certaines décisions lors des assemblées générales d'actionnaires par exemple.


Surtout, être actionnaire vous donne droit à une partie des actifs et des bénéfices réalisés par la société. Dans leur grande majorité, les actions s'échangent entre investisseurs sur des marchés boursiers.


On peut citer par exemple Euronext pour l'Europe, ou NYSE (New York Stock Exchange) aux Etats-Unis. Pour autant, toutes les entreprises ne sont pas cotées : elles s'échangent alors en privé, de gré à gré à un prix fixé entre acheteur et vendeur.


Les actions sont historiquement considérées comme la classe d'actifs la plus rentable sur le long terme.


Pourquoi les actions existent-elles ?


Lorsqu'une entreprise a besoin de financements, elle peut les obtenir de deux manières : en empruntant, ou en augmentant son capital. Prenons l'exemple de Léa, 12 ans. Léa souhaite lancer un stand de limonades dans son quartier.



Au fur et à mesure que la demande pour ses limonades s'accroît, Léa songe à investir dans un robot presse-citrons pour gagner en productivité, et permettre à l'entreprise de répondre à la forte demande.


Problème : Léa n'a pas les fonds. Avec seulement 100€ d'argent de poche, impossible pour elle d'investir dans cet appareil qui en vaut 200€.


Léa a deux options :

  • Emprunter à ses parents 100€, qu'elle devra rembourser avec des taux d'intérêts.

  • Proposer à ses 2 meilleures amis, Caroline et Justine, d'investir dans des parts de son stand à hauteur de 100€.

Caroline et Justine ont chacune 50€ à disposition. En unissant leurs économies à trois, elles parviennent à une somme totale de 200€, et peuvent donc investir dans le presse-citrons.


Léa ne leur doit ainsi rien : il ne s'agit pas d'un prêt. En revanche, pour chaque euro de bénéfice sur ses limonades, Léa ne touchera plus 1€, mais 0.50€, car elle n'est plus que propriétaire à 50% de l'entreprise.


Tout le monde est content : Léa a pu accroître son bénéfice et ne doit rien à ses parents, quand Caroline et Justine ont fait un bel investissement avec leur argent de poche.


C'est ce type de situations qui pousse les entreprises à lever de l'argent en bourse en émettant des actions, plutôt qu'à s'endetter.


Souvenez-vous : tout actionnaire a droit à une partie des profits de l'entreprise. Soit ces profits sont versés directement à l'actionnaire sous la forme de dividendes, soit ils sont réinvestis dans la société et viennent accroître les actifs de l'entreprise, faisant ainsi croître le cours de l'action. Ainsi, les actionnaires comme Caroline et Justine peuvent gagner de l'argent de deux manières :

  • En bénéficiant des éventuels dividendes versés par la société

  • En vendant leurs actions plus chères qu'ils ne les ont achetées

Ainsi, au plus l'entreprise sera performante, au plus les actions de Caroline et Justine devraient se valoriser dans le temps.


Et en cas de faillite ?


Lorsqu'une société fait faillite, elle liquide ses actifs afin de rembourser ses investisseurs. Mais bien souvent, l'entreprise ne peut pas rembourser tout le monde : elle est donc contrainte de donner la priorité à certaines catégories d'investisseurs plutôt qu'à d'autres.



Dans la file d'attente, sachez que les actionnaires sont derniers : les créanciers sont systématiquement prioritaires sur eux. C'est entre autres la raison pour laquelle les actions sont plus risquées que les obligations. Bien que les faillites soient rares, le risque de défaut est ainsi un risque à ne pas négliger lorsqu'on investit dans des actions d'entreprises.


Malgré ce risque, les actions sont un moyen extrêmement puissant à la fois pour les entreprises et les investisseurs de croître, et a tous les atouts pour représenter une part importante de votre patrimoine.


Attention toutefois : il existe une multitude de types d'actions différents...Et tous ne se valent pas. Nous vous invitons donc à les découvrir dans notre typologie des actions.

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish. Son action favorite est Crowdstrike, pour sa capacité à maintenir une avance technologique considérable sur un marché de la cybersécurité en plein essor.