Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Les classes d'actifs

Dernière mise à jour : 1 oct. 2021



Actions, immobilier, obligations...Les différentes catégories d'investissements, plus communément appelées classes d'actifs, prennent tout leur sens dès lors qu'il s'agit de comparer plusieurs choix d'investissements. Tour d'horizon de ce qui définit chaque classe d'actifs, et de ce qui les distingue entre elles.


Concrètement, les classes d'actifs sont des regroupements d'investissements aux fonctionnements similaires et soumis aux mêmes règlementations. On en dénombre trois principales :

Il est commun de voir d'autres classes être rajoutées à cette liste. On peut citer par exemple l'immobilier, les matières premières, les cryptomonnaies, ou encore l'art.


Par définition, deux actifs provenant de classes d'actifs différentes auront des performances faiblement, voire négativement corrélées. Dans le tableau de coefficients de corrélation de différentes classes d'actifs ci-dessous, on peut par exemple voir que le bitcoin est très peu corrélé aux autres classes actifs, ce qui en fait un excellent moyen de diversifier son portefeuille. Seul l'or présente une modeste corrélation avec le bitcoin, qui s'avère négative (autrement dit, quand le bitcoin monte, l'or tend à baisser).

Tableau de coefficients de corrélation de différentes classes d'actifs - Source : Ark Invest

Si vous êtes soucieux de limiter la volatilité de votre portefeuille, il peut donc être judicieux d'avoir dans votre portefeuille plusieurs classes d'actifs différentes.


Les actions


Les actions sont des titres de propriété d'entreprises ayant fait le choix d'ouvrir tout ou partie de leur capital au public. En tant qu'actionnaire, votre objectif est que ces titres prennent en valeur avec le temps, et/ou qu'ils vous rapportent régulièrement des dividendes.



Les actions sont historiquement la classe d'actifs aux plus hauts rendements, c'est pourquoi nous pensons qu'elle devrait représenter la plus grande part de votre portefeuille d'investissements. En contrepartie, elle est également l'une des plus volatiles. C'est pourquoi elle nécessite quelques méthodes avant de se lancer.


Pour en savoir plus sur les actions, n'hésitez pas à consulter notre article dédié.


Les obligations


Les obligations sont des titres de créance au travers desquelles l'investisseur (prêteur en l'occurrence) perçoit de l'emprunteur un revenu fixe pendant une durée donnée. En clair, investir dans une obligation revient à jouer le rôle de la banque pour un organisme donné.



Les obligations sont historiquement beaucoup moins volatiles que les actions. Logiquement, leurs rendements sont également bien plus faibles.


En cela, elles sont pertinentes pour les investisseurs désireux de diminuer la volatilité de leur portefeuille, une personne retraitée par exemple - elles le sont généralement nettement moins pour un investisseur désireux de maximiser la performance de son portefeuille.


Vous constaterez en reprenant le tableau des coefficients de corrélation ci-dessus que les obligations disposent d'une corrélation négative forte par rapport aux actions. Autrement dit, lorsque les actions baissent, les obligations tendent assez nettement à monter.


En ce sens, les obligations sont souvent utilisées en quantité raisonnable par les investisseurs désireux de lisser la volatilité de leur portefeuille d'actions : si un krach survient, alors la bonne performance des obligations permettra d'atténuer la chute du portefeuille.


Pour en savoir plus sur les obligations et sur leur intérêt éventuel pour votre portefeuille, n'hésitez pas à consulter notre article dédié.


Les liquidités


Comme leur nom l'indique, les liquidités représentent tout investissement hautement liquide, c'est à dire dont la valeur peut être facilement convertie en devises.


Particulièrement stables, il s'agit ainsi logiquement de la classe d'actifs la moins rentable. Avec l'inflation, les liquidités perdent de la valeur chaque année : un euro il y a 20 ans valait ainsi beaucoup plus qu'un euro aujourd'hui.


Elle devrait être principalement utilisée pour constituer votre épargne de précaution lorsque vous définirez votre profil d'investisseur, ou votre fonds de roulement afin de gérer vos dépenses du quotidien.



Verdict


Vous l'aurez compris, chez bigfish nous pensons que la classe d'actifs la plus pertinente est (et de loin !) celle des actions, pour la simple et bonne raison qu'elles permettent d'obtenir des rendements inégalés sur le long terme. Même l'immobilier, souvent considéré comme le Saint Graal par les particuliers français, ne peut que difficilement tenir la comparaison face aux actions si l'on s'en tient à la performance. Mais avant de commencer à investir dans vos premières actions, encore faut-il savoir précisément de quoi il s'agit ! Pour plus d'informations sur ce qu'est une action, c'est par ici...

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish. Son action favorite est Crowdstrike, pour sa capacité à maintenir une avance technologique considérable sur un marché de la cybersécurité en plein essor.

Bien plus que des news.
Des idées.

Chaque dimanche, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez &a