top of page

Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

GAAP vs. non-GAAP : comprendre la différence



Si vous vous êtes déjà penché sur la comptabilité d'une entreprise basée aux Etats-Unis, vous avez forcément déjà vu passer la mention "GAAP".


Que cela signifie-t-il ? GAAP signifie Generally Accepted Accounting Principles. Il s'agit d'un ensemble de normes comptables à laquelle les entreprises américaines sont soumises ; similaire aux normes IFRS appliquées en France. L'objectif est d'assurer une cohérence maximale entre les reportings des sociétés.


Alors pourquoi est-il si courant de voir des entreprises publier par la même occasion leurs comptes en version "non-GAAP" ? La raison est simple : certaines charges ne sont pas toujours très pertinentes à inclure selon les entreprises. Pour rendre compte d'une meilleure compréhension de leur activité, de nombreuses entreprises publient donc une version ajustée de leur comptabilité pour faire valoir la performance "réelle" de celle-ci.


Quelques exemples :

  • EBIT (Earnings Before Interest and Taxes) et EBITDA (Earnings Before Interest Taxes Depreciation & Amortization) ne font pas partie de la comptabilité GAAP;

  • Les rémunérations à base d'actions sont incluses dans les comptes de résultats en GAAP, quand elles en sont généralement exclues en non-GAAP. La raison : cette charge ne coûte rien à l'entreprise (sujet de vastes débats entre les communautés d'investisseurs, mais ce sujet mériterait un article à lui seul :) ) ;

  • Les charges de dépréciation et d'amortissement sont incluses en GAAP, généralement pas en non-GAAP. Pourquoi ? Il s'agit de charges comptables, mais l'entreprise n'a rien réellement déboursé pour celles-ci ;

  • Les plus/moins-values non réalisées sont incluses en GAAP, généralement pas en non-GAAP. La raison : elles n'ont pas grand-chose à voir avec l'activité de l'entreprise.

Nous pensons qu'il n'y a pas de norme meilleure qu'une autre. GAAP permet une meilleure comparabilité, quand non-GAAP reflète mieux la performance "réelle" de l'activité de l'entreprise... Au risque d'y trouver parfois des ajustements quelque peu fallacieux. En règle générale toutefois, en tant qu'investisseurs, la vision non-GAAP nous intéressera plus que la vision GAAP.


Ces différences vous paraissent mineures ? Détrompez-vous ! Selon les sociétés, elles peuvent avoir un impact XXL sur les résultats d'une entreprise. Prenons l'exemple de Fiverr en 2021 :



Entre une perte nette de 14m$ et un résultat net de 8m$, la subtilité est loin d'être négligeable !


Pour autant, certains investisseurs peuvent n'être d'accord ni avec l'un, ni avec l'autre. Par exemple pour Fiverr, nous pourrions être plus enclins à suivre sa mesure non-GAAP, mais rajouterions tout de même les charges de dépréciation et amortissement si nous jugeons que l'exclure n'a pas de sens. Bref, chacun fait sa propre tambouille quand il s'agit d'analyser une société.


À vous de vous forger votre propre opinion sur chacun de ces métriques, et si oui ou non il doit être comptabilisé :)


Si cet article a attisé votre curiosité et que vous souhaitez devenir money smart, vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdo gratuite en bas de cette page 👇

Merci pour votre soutien ! 🙏

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Baptiste Martin

Baptiste est rédacteur chez bigfish investing. Spécialiste de la modélisation financière, Baptiste scrute chaque mois les comptes de centaines d'entreprises pour n'en garder que la crème de la crème.

Comments


Bien plus que des news.
Des idées.

Deux fois par mois, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png
bottom of page