top of page

Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

L'effet Dunning-Kruger




Morgan Housel, auteur de The Psychology of Money , a récemment déclaré sur ses débuts en tant qu'investisseur :


"La pire chose qui puisse vous arriver en tant que jeune investisseur est de réussir tôt à cause de la chance. Cela a pour effet d'augmenter votre confiance plus que vos capacités...Paradoxalement, la meilleure chose qui me soit arrivée [en tant que débutant en investissement] est d'avoir perdu beaucoup d'argent au début"


Il y a un nom pour ce phénomène : l'effet Dunning-Kruger. Nous avons tendance à surestimer naturellement nos compétences dans tout nouveau domaine. Avec le temps, ce niveau de confiance s'effondre, puis remonte progressivement pour revenir à la réalité.



Morgan a ainsi pu éviter la 'Montagne de la stupidité' parce qu'il a échoué immédiatement.


Beaucoup d'autres nouveaux investisseurs n'ont pas cette chance. L'un de nos plus proches amis a réalisé son premier gros achat en tant qu'investisseur en avril 2020 - l'un des meilleurs mois pour investir de ces dernières années. Son investissement a immédiatement décollé, ce qui lui a donné une confiance folle. Quel génie !


Il a fallu quelques années (et des milliers d'euros de pertes) avant qu'il ne redescende sur terre. Rétrospectivement, c'est une bonne chose, car c'est à ce moment-là que son véritable apprentissage a commencé.


Alors, comment se remettre de la "Vallée de l'humilité" sans abandonner, et ainsi atteindre progressivement la maîtrise de son domaine ?


C'est un mélange de trois facteurs :

  • La connaissance : Il n'y a tout simplement pas de substitut à l'apprentissage des tenants et aboutissants de l'investissement. En tant que stock pickers, cela implique de comprendre les états financiers, la valorisation, et les métriques spécifiques à chaque industrie.

  • L'état d'esprit : Le seul avantage réel que nous, investisseurs individuels, avons sur les investisseurs 'professionnels' est l'arbitrage temporel. Les professionnels doivent satisfaire les besoins de leurs investisseurs tous les 90 jours. Nous, non. Cela nous permet de garder nos yeux rivés sur l'horizon temporel de plusieurs décennies. Mais encore faut-il avoir le bon état d'esprit pour maintenir cette discipline.

  • L'expérience : Même avec suffisamment de connaissances et le bon état d'esprit, il n'y a pas de substitut à l'expérience du monde réel. Que vous appreniez de vos propres erreurs - ou de celles des autres - il y a beaucoup de sagesse à tirer des échecs.

Parcourir toute la vague de l'effet Dunning-Kruger n'est pas une expérience amusante. Beaucoup d'investisseurs abandonnent après leur première confrontation avec la vallée de l'humilité. Surmonter cette première chute pour se reconstruire lentement jusqu'au plateau de consolidation est une poursuite de toute une vie qui n'est pas facile.


Mais, après tout, rien de valable n'est jamais facile. Investir est difficile, comme cela devrait l'être. Comme le disait Buffett, "la bourse est un outil de transfert d'argent des mains des impatients à ceux des patients".


Si cet article a attisé votre curiosité et que vous souhaitez devenir money smart, vous pouvez vous abonner à notre newsletter bimensuelle gratuite en bas de cette page 👇 Merci pour votre soutien ! 🙏

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish investing. Après un passage en conseil en stratégie ainsi qu'en banque d'affaires, François se dédie désormais à aider les particuliers à mieux décoder les marchés.

Comentários


Bien plus que des news.
Des idées.

Deux fois par mois, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png
bottom of page