Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Facebook : la descente aux enfers



Ce lundi, l'ensemble des réseaux sociaux appartenant à Facebook ont été stoppés net pendant près de six heures. Une épine de plus dans le pied du groupe, déjà mal en point depuis plusieurs semaines.


Il faut dire que Mark Zuckerberg n'en est pas à sa première claque depuis quelques mois.


A commencer par cette véritable déclaration de guerre lancée par Apple, qui a fait le choix avec iOS 15 de renforcer considérablement la confidentialité de ses utilisateurs. Car ces données de navigation constituent le moteur de Facebook : qui dit moins de données dit moins de précision dans le ciblage des publicités, dit moins d'argent pour les annonceurs, et donc pour le groupe.


Comme si cela n'était pas suffisant, Frances Haugen, ancienne manager chez Facebook, a dénoncé au cours d'une interview dimanche dernier les ravages des algorithmes de l'entreprise sur la santé des enfants ainsi que sur l'incitation à la haine, en affirmant que ces conséquences étaient largement documentées en interne...Mais que Facebook avait délibérément décidé d'en faire abstraction pour privilégier les profits. Pas idéal pour redorer le blason du groupe.



Pour couronner le tout, l'interruption totale de Facebook, Whatsapp, Instagram et Messenger hier aurait coûté un manque à gagner de revenus publicitaires de 300 à 500 millions de dollars. Sans compter sur une chute de son cours d'action de près de -5% dans la journée...


Pour toutes ces raisons, le cours de l'action Facebook a déjà perdu près de 15% sur les 30 derniers jours. Si la coupure d'hier aurait pu arriver à n'importe quelle entreprise, les problèmes de confidentialité avec Apple ainsi que les accusations d'atteinte à la santé des enfants et d'incitation à la haine semblent beaucoup plus préoccupants pour la santé de Facebook.


D'autant que le gouvernement Biden pourrait chercher à réguler d'avantage le groupe : ses algorithmes favorisant les contenus d'incitation à la haine auraient pu jouer un rôle prépondérant dans la prise du Capitole menée en janvier 2021.


Sur ce, bonne chance Mark !

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Baptiste Martin

Baptiste est rédacteur et analyste chez bigfish. Spécialiste de la modélisation financière, Baptiste analyse chaque mois les comptes de centaines d'entreprises pour n'en garder que la crème de la crème.