Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Spotify : la guerre des livres audio est déclarée

Dernière mise à jour : 19 oct.



Les livres audio ne représentent qu'environ 9 milliards de dollars aujourd'hui. Une broutille au regard du marché mondial du livre, à 140 milliards de dollars. Mais, d'ici 2030, ce segment devrait atteindre plus de 35 milliards de dollars, soit une croissance de 18% par an.


Avec une telle dynamique, il est facile de comprendre pourquoi Amazon, Spotify et consorts se pressent au portillon. Après la musique et les podcasts, et presque un an après avoir acquis la plateforme de livres audio Findaway, Spotify vient de lancer sa propre section dédiée aux livres audio, avec plus de 300,000 titres à son actif.


La pression monte pour Amazon...


Avec sa filiale Audible, Amazon est leader des livres audio sur le marché américain. Il n'empêche, il est de plus en plus évident que Spotify va mettre ce leadership à sérieuse épreuve.


La "Spotify Machine", comme l'appelle son PDG Daniel Ek, symbolise cette stratégie de la société suédoise qui consiste à regrouper un maximum de verticales en une offre tout-en-un, pour faire de son application "une expérience unique... qui profite à la fois aux utilisateurs, aux créateurs, aux partenaires publicitaires, aux développeurs...Et à Spotify".


Spotify a passé des années à perfectionner ses verticales dédiées à la musique et aux podcasts. Le groupe domine aujourd'hui nettement le marché mondial du streaming, et affirme avoir déjà dépassé Apple en nombre d'auditeurs de podcasts. Il a donc tout intérêt à devenir (et rester) leader des livres audio, afin de ne donner aucun argument à la concurrence, quelle que soit la verticale concernée.



De quoi renflouer les caisses du groupe


Si Spotify a la réputation d'escroquer les artistes sur leurs redevances, le groupe a tout de même dépensé environ 7 milliards de dollars pour ce poste en 2021...De quoi sérieusement entamer la rentabilité de son modèle qui, vous allez le voir, n'est pas si élevée que ce que l'on pourrait imaginer.


Ses marges brutes tournent autour de 25%. Bien que ses marges de free cash flow soient positives, elles sont quasi systématiquement au ras des pâquerettes (<5%). Les livres audio ne représentent peut-être pas un marché aussi juteux que celui des podcasts dont le coût marginal est quasi nul, ses marges y sont néanmoins bien meilleures que pour la musique.


Attaquer ce segment constitue donc un excellent moyen pour le groupe d'accroître sa rentabilité, tout en étendant son marché adressable ainsi que son rempart concurrentiel.


Pour l'instant, la société ne propose que des livres audio à la carte. Elle étudie néanmoins de nouveaux modèles, impliquant notamment l'inclusion de publicités dans ses livres audio...Ce qui n'est pas sans rappeler un certain Netflix.

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Baptiste Martin

Baptiste est rédacteur chez bigfish investing. Spécialiste de la modélisation financière, Baptiste scrute chaque mois les comptes de centaines d'entreprises pour n'en garder que la crème de la crème.

Bien plus que des news.
Des idées.

Chaque dimanche, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png