Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

La mauvaise passe du e-commerce

Dernière mise à jour : 4 août


Drapeau Shopify


La pandémie était censée bouleverser nos habitudes de consommation à jamais. En réalité, elle semble plutôt avoir eu l'effet d'un coup d'épée dans l'eau...Et cela, Shopify vient de l'apprendre à ses dépens.

La plateforme canadienne de e-commerce a annoncé mardi le licenciement de 10% de ses effectifs. Son PDG et fondateur, Tobias Lütke, a justifié une telle annonce par un retour inattendu à nos bonnes vieilles habitudes de consommation post-pandémie. Explications.


Le soufflet de la pandémie est retombé


Pendant la pandémie, Shopify a poursuivi une stratégie de croissance particulièrement agressive dans l'espoir de se hisser en concurrent d'Amazon. Anticipant une croissance folle, le groupe a fait exploser ses effectifs, passant de 1,600 employés en 2016 à plus de 10,000 aujourd'hui.


Ce choix s'est avéré payant, puisque la demande a en effet suivi...Jusqu'à ce qu'elle ne suive plus. Alors que le cours de son action avait explosé de 380% entre mars 2020 et novembre 2021...Il a finalement perdu plus de 80% depuis.


Tobias Lutke, Shopify

"Nous avions fait le pari que la part du commerce s'opérant en ligne ferait un bond en avant permanent de 5, ou même 10 ans", a écrit Tobias Lütke dans son e-mail d'annonce, rendu public.


Malheureusement, ce pari s'est avéré un échec. Il devient clair aujourd'hui que la pandémie n'a pas agi comme un catalyseur, mais plutôt comme un simple épiphénomène. Cela n'empêche pas le e-commerce de continuer à croître dans son ensemble bien sûr ; simplement, la pandémie n'a finalement pas su accélérer cette tendance. En témoigne ce graphique du US Census Bureau :

On retrouve les effets de cette courbe dans les résultats financiers de Shopify. Le groupe a vu ses revenus annuels bondir de 86% en 2020, puis de 57% en 2021. Mais au dernier trimestre publié cette semaine, son CA n'a augmenté "que" de 16%.


Soyons honnêtes, ce chiffre est loin d'être ridicule dans un contexte macro-économique aussi difficile. Mais après des années de résultats de classe mondiale forcément, ces résultats détonnent.


Un cas loin d'être isolé

Shopify n'est pas le seul à souffrir du contexte actuel. Quelques groupes ont déjà pu annoncer leurs résultats trimestriels, et très franchement...Ce n'est souvent pas joli joli. Si la plupart de ces géants ne devraient pas avoir trop de soucis à se faire sur le long terme, les investisseurs devront garder le cœur bien accroché pour passer les quelques trimestres difficiles qui s'annoncent.

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Hamza Triqui

Hamza est rédacteur chez bigfish investing. Ancien banquier d'affaires chez Lincoln International, Hamza dispose d'une connaissance hors pair du secteur des services financiers.