Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Qui a dit que Netflix était enterré ?

Dernière mise à jour : 25 oct.



Ouf. Malgré une concurrence acharnée, Netflix vient d'annoncer l'arrivée de 2,4 millions de nouveaux abonnés au cours de son dernier trimestre, confirmant ainsi son leadership dans la guerre du streaming - du moins, pour l'instant...


Ce retour à la croissance tombe à point nommé pour Netflix, après un premier semestre 2022 cauchemardesque au cours duquel la société a perdu près de 1,2 million d'abonnés.


Il faut dire que la plateforme a mis le paquet. Dahmer, Stranger Things, ou encore Cobra Kai : ces trois grands succès consécutifs ont permis à la firme de Reed Hastings de sortir (enfin !) la tête de l'eau. D'habitude plutôt réservé quand il s'agit de parler des sujets qui fâchent, le PDG Reed Hastings n'a pas hésité à exprimer son soulagement lors des résultats : "Dieu merci, nous en avons terminé avec les trimestres de déclin".


Les marchés ont également accueilli ces résultats avec grand enthousiasme - l'action Netflix a déjà pris 13% à l'heure où nous écrivons ces lignes. Vu l'état de dépression profond dans lequel les marchés semblent être plongés depuis maintenant plusieurs mois, chaque bonne nouvelle est perçue comme un miracle inespéré.

Le Fear & Greed Index de CNN, au 19/10/22.

Un nouveau cycle de croissance à venir ?


Pour ce qui est de l'avenir, la confiance exprimée par Reed Hastings est probablement justifiée :

  • Le lancement d'une formule moins onéreuse financée par de la publicité devrait attirer de nouveaux abonnés, en particulier dans les pays émergents.

  • Le groupe poursuit sa "chasse aux sorcières" des partages de mots de passe dans un nombre réduit de pays, avec l'objectif de l'étendre au monde entier si celui-ci s'avère rentable.

La firme de Los Gatos a également annoncé son intention de se focaliser davantage sur des contenus dits "binge-ables" - comprendre : sortir tous les épisodes en une fois, plutôt que de les espacer sur plusieurs années.


Le groupe a notamment cité l'exemple de Squid Game, en expliquant que la série n'aurait probablement jamais été aussi populaire s'il n'avait pas été possible d'enchaîner les épisodes les uns après les autres. Plus d'engouement, plus de rétention. Plus de rétention, plus de $$$. Et dieu sait s'il en faudra pour faire face à HBO, Disney et consorts...

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Hamza Triqui

Hamza est rédacteur chez bigfish investing. Ancien banquier d'affaires chez Lincoln International, Hamza dispose d'une connaissance hors pair du secteur des services financiers.

Bien plus que des news.
Des idées.

Chaque dimanche, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png