Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Quand Intel met les bouchées doubles pour colmater sa fuite des talents



La pénurie de semiconducteurs connue en 2021 continue de laisser des traces, avec une forte hausse des prix affectant de nombreux secteurs (ordinateurs, automobile...). Et de l'autre côté du miroir, une concurrence qui ne cesse de s'accroître pour l'un des leaders du secteur, Intel.


Car si la croissance de la demande de semi-conducteurs ne devrait pas faiblir avant de longues années, de nouveaux acteurs souhaitent désormais s'arroger une part de ce juteux marché. Et Intel, l'un des poids lourds du secteur, a démontré cette semaine qu'il n'avait pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds.


Alors que le groupe décorrèle de plus en plus la croissance des performances de ses puces de la loi de Moore (qui veut que la croissance du nombre de transistors sur une puce double en moyenne tous les 18 mois), de nouveaux acteurs comme NVIDIA ou AMD n'hésitent pas à investir agressivement pour tenir cette cadence, et ainsi, passer devant Intel.

Source : ARK Research

A titre d'exemple, NVIDIA se lancera en 2023 dans la production de CPUs (Central Processing Units, marché où Intel est historiquement ultra-leader) avec Grace, dédié notamment aux centres de données.


Même Apple, qui a toujours compté sur Intel pour produire les processeurs de ses Macbook, a commencé à internaliser la production de ses propres processeurs ARM, avec des niveaux de performance remarquables.



C'est pourquoi, pour préserver ses parts de marché et ne pas voir ses meilleurs talents partir à la concurrence, Intel a annoncé avoir mis de côté 24mds$ pour augmenter ses employés. Sachant que le groupe rassemble environ 110,000 employés à travers le monde, cela revient à une augmentation faramineuse d'environ 21,000$ par personne. Pas mal comme cadeau de Noël.


Et encore : Intel a annoncé que cette enveloppe ne serait déployée que pour récompenser ses meilleurs talents. En supposant que le groupe se cantonne au top 10% de sa masse salariale, cela reviendrait à une augmentation de...210,000$ par top employé.



Ces montants astronomiques vous semblent exagérés ? Pas forcément. Les groupes comme NVIDIA, ou Apple sont réputés pour leur capacité à mettre le paquet pour inviter les meilleurs talents au monde à les rejoindre.


Surtout, vue la croissance fulgurante du marché, l'acteur qui sortira vainqueur de cette bataille des semi conducteurs s'arrogera un chiffre d'affaires qui devrait faire passer ces 24mds$ pour une broutille.


Nul doute que la page carrières du site d'Intel doit être en pleine explosion à l'heure qu'il est...

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Baptiste Martin

Baptiste est rédacteur chez bigfish investing. Spécialiste de la modélisation financière, Baptiste scrute chaque mois les comptes de centaines d'entreprises pour n'en garder que la crème de la crème.

Posts similaires