top of page

Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Les sociétés non-rentables sont-elles à bannir pour autant ?

Dernière mise à jour : 1 nov. 2023



Parfois, les décisions les plus insignifiantes de votre vie s'avèrent être les plus impactantes rétrospectivement.


Lorsque vous appuyez sur le bouton "Acheter" de votre compte-titres ou PEA, aucune fanfare ne va retentir, aucune fête ne va être organisée. La vie suit son cours.


Ce n'est qu'avec le recul que l'importance de ces décisions peut devenir évidente. Prenons trois actions : Tesla, Shopify et The Trade Desk. Une dizaine d'années plus tôt, ces trois entreprises avaient en commun une caractéristique singulière : elles n'étaient soit pas rentables (Tesla et Shopify), soit à peine rentables (The Trade Desk). Pourtant depuis 2016, Tesla a connu une hausse d'environ 1,800% ; Shopify, une hausse d'environ 1,200 % ; et The Trade Desk, 2,800%.


Cela signifie-t-il que les investisseurs devraient se concentrer exclusivement sur la recherche d'entreprises non rentables ? Absolument pas ! Cela signifie-t-il que toutes les entreprises non rentables seront d'excellents investissements ? Bien sûr que non !


Ce que cela signifie, c'est que le marché est naturellement sceptique lorsqu'il s'agit d'entreprises non rentables. Cela a du sens. La plupart des entreprises non rentables échouent. Mais c'est précisément ce pessimisme qui explique le succès de tels investissements. Si ces entreprises parviennent à embrasser leur opportunité - j'insiste sur le "si" - le marché finira par le remarquer, et les actions s'envoleront.


Voici la partie délicate : comment les investisseurs peuvent-ils savoir si une entreprise réussira ou échouera ? C'est une question difficile à répondre, mais nous pensons que deux facteurs jouent un rôle prépondérant :

  • L'entreprise doit avoir un avantage concurrentiel clairement identifiable ;

  • Elle doit équilibrer avec soin croissance et rentabilité. Si elle penche trop fortement dans l'une ou l'autre direction - croissance ou rentabilité - elle risque de rapidement dévier de sa trajectoire.

Si cet article a attisé votre curiosité et que vous souhaitez devenir money smart, vous pouvez vous abonner à notre newsletter bimensuelle gratuite en bas de cette page 👇 Merci pour votre soutien ! 🙏

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish investing. Après un passage en conseil en stratégie ainsi qu'en banque d'affaires, François se dédie désormais à aider les particuliers à mieux décoder les marchés.

Comments


Bien plus que des news.
Des idées.

Deux fois par mois, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png
bottom of page