Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Les ETFs

Dernière mise à jour : 10 sept. 2021



Si vous souhaitez suivre exactement la performance des 40 sociétés du CAC40, "suivre le marché" en somme, nous avons une bonne nouvelle.


Sachez qu'il n'est pas nécessaire d'acheter chacune des 40 sociétés qui le composent (et heureusement !). Il est également possible d'investir dans un indice boursier entier via une seule transaction : via un ETF.


Définition


Un ETF (Exchange Traded Fund, Fonds Négocié en Bourse en français, appelés aussi trackers) a pour objectif de répliquer la performance moyenne d'un groupe d'actions. Si vous achetez une action d'un ETF du CAC40, chaque fois que le CAC40 augmentera de 1%, votre ETF augmentera lui aussi de 1%.


Typologie


Il existe une multitude de catégories d'ETFs. En voici quelques unes :

  • Les ETFs indiciels, comme un ETF du CAC40

  • Les ETFs sectoriels, comme un ETF d'entreprises pétrolières

  • Les ETFs géographiques, comme un ETF Pays Emergents ou Amérique

  • Les ETFs thématiques, comme un ETF ESG durable

Ces catégories d'ETFs ne sont pas forcément exclusives : on peut par exemple trouver un ETF du secteur alimentaire allemand, ou un ETF de la tech latino-américaine.


En prime, il existe d'autres types d'ETFs couvrant ces mêmes catégories, mais dont la performance sera inversée, ou amplifiée par rapport à la performance des entreprises qu'elles couvrent :

  • Les ETFs à effet de levier (x2, x3, x10...) ont pour but de démultiplier la performance de leur sous-jacent. Par exemple, si le CAC40 augmente de 1%, un ETF CAC40 x3 augmentera de 3%... Mais baissera également tout aussi rapidement.

  • Les ETFs short réalisent une performance inverse à leur sous-jacent, et permettent donc de parier à la baisse. Par exemple, si le CAC40 augmente de 1%, l'ETF Short CAC40 baissera de 1%.

Avertissement : les ETFs à effet de levier et short sont fortement déconseillés aux investisseurs inexpérimentés (et même expérimentés d'ailleurs). Nous vous conseillons de vous tenir éloignés de ces produits d'investissement dont les risques sont souvent mal compris des investisseurs.


Bref, il y en a pour tous les goûts !


De même, deux ETFs peuvent répliquer les performances des mêmes entreprises, mais être soit :

  • A distribution : chaque fois qu'une entreprise de l'ETF verse un dividende, celui-ci vous sera reversé en proportion

  • A capitalisation : les éventuels dividendes versés sont automatiquement réinvestis dans l'ETF.

Toutes choses égales par ailleurs, chez big fish nous privilégions les ETFs à capitalisation : ils permettent de limiter votre fiscalité tout en profitant au maximum des intérêts composés. Pour plus d'informations à ce sujet, voir notre article sur les dividendes dédié.


Les frais


Les ETFs appliquent des frais exprimés en pourcentage du montant investi. Ils sont lissés tout au long de l'année, en amoindrissant très légèrement la performance quotidienne brute.


En moyenne, un ETF affiche des frais annuels compris entre 0.15% et 0.8% du montant investi. En règle générale, un ETF géré activement (dont le gérant fait varier les entreprises membres dans le temps), un ETF short ou à effet de levier coûteront plus cher qu'un ETF classique.


Les ETFs éligibles PEA


Un PEA (Plan Epargne Actions) n'est censé pouvoir loger que des actions européennes.


Mais chaque règle a ses exceptions. Lyxor et Amundi en particulier, en tant qu'acteurs européens, permettent d'investir dans des ETFs non-européens via un PEA.


N'hésitez pas à retrouver leur gamme d'ETFs éligibles PEA ici pour Lyxor, pour Amundi.


Avantages et inconvénients


Les ETFs présentent des avantages certains, en particulier pour les investisseurs passifs :

  • Ils permettent d'avoir une diversification instantanée

  • Ils permettent de suivre le marché, et ainsi d'avoir une performance déjà supérieure à la majorité des fonds de placements

En cela, les ETFs sont un excellent moyen de débuter en bourse sans prendre de risques inconsidérés.


A contrario, ils présentent quelques inconvénients :

  • Parce qu'ils sont diversifiés, les ETFs contiennent forcément des bonnes, mais aussi des moyennes et des "mauvaises" entreprises, dont la performance tire l'ETF vers le bas. En ne se focalisant que sur les entreprises les plus performantes et avec un peu de méthode, il est possible d'espérer des rendements bien supérieurs à ceux des ETFs

  • La présence de frais, dont vous pourriez vous passer en investissant directement dans les entreprises concernées

Les ETFs ont beaucoup gagné en popularité ces dernières années face aux fonds de placement, principalement en raison de leurs frais bien moins élevés et de leurs performances alignées avec le marché.


Ils sont ainsi un excellent moyen pour les investisseurs débutants ainsi que pour les investisseurs passifs de mettre un pied dans la bourse.

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish. Son action favorite est Crowdstrike, pour sa capacité à maintenir une avance technologique considérable sur un marché de la cybersécurité en plein essor.