Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

La qualité du leadership

Dernière mise à jour : 10 sept. 2021



Comme la culture d'entreprise, la qualité du leadership n'est pas un critère facilement mesurable. Elle est pourtant une caractéristique absolument fondamentale pour sélectionner un investissement.


La raison est simple : lorsque vous investissez dans une entreprise, vous déléguez à son CEO la responsabilité de valoriser au mieux votre investissement. Ainsi, mieux vaut savoir à qui vous confiez votre argent. Logiquement, la qualité du leadership joue un rôle prépondérant sur sa performance opérationnelle, et donc sur la performance de son cours d'action.


Un leadership visionnaire impacte l'entreprise sur deux principaux aspects :

  • D'abord en l'imprégnant d'une culture qui la distingue. Cela joue à la fois sur la qualité des employés, mais aussi sur la capacité d'innovation de l'entreprise, déterminante pour rester à la pointe d'un marché et empêcher l'arrivée de nouveaux entrants.

  • Surtout, il est celui qui détermine la stratégie de l'entreprise. Cela implique bien sûr d'adresser au mieux son marché, mais aussi de déterminer, ou adapter son positionnement pour l'ouvrir à de nouveaux marchés par exemple, et trouver sans cesse de nouveaux relais de croissance.

Prenons l'exemple de Jeff Bezos avec Amazon (NASDAQ: AMZN). A ses débuts, Amazon ne ciblait qu'un marché précis : la vente à distance de livres. Jeff Bezos a toujours centré la culture d'Amazon sur un point précis : l'obsession client. En atteste le fameux cercle vertueux du focus client tel que défini par Jeff Bezos, et qui guide encore aujourd'hui l'entreprise.

Cette "patte" de Jeff Bezos lui a permis non seulement d'exceller dans son marché, mais surtout d'aller chercher des relais de croissance via de nouveaux marchés dans lesquels Jeff a jugé qu'Amazon était en mesure d'apporter sa pierre à l'édifice, souvent avec succès.


Qui aurait ainsi pu croire en 2000 qu'Amazon serait aujourd'hui le leader mondial du Cloud avec AWS (Amazon Web Services) ? Qui aurait pu imaginer qu'Amazon proposerait des séries avec Prime Video, ou aurait ses propres supermarchés via Amazon Go ?


C'est sa capacité à défier les attentes en innovant sans cesse, à conquérir de nouveaux marchés, tout en parvenant à maintenir sa culture d'entreprise malgré la profonde transformation de son entreprise, qui ont entre autres permis d'ériger Amazon comme l'une des plus grandes entreprises de l'histoire. Et c'est exactement le genre de caractéristiques qui permettent à une entreprise de rester pérenne dans la durée, (et vos investissements avec !)


Alors bien sûr, il n'est pas toujours aisé d'évaluer la qualité du management. Des études ont cependant démontré que certains critères rendaient l'entreprise plus susceptible de performer en bourse. En voici quelques uns.


Des sociétés encore dirigées par leur fondateur

Plusieurs études ont démontré que les entreprises dirigées par leur fondateur tendaient à surperformer le marché. Et pas qu'un peu : en moyenne, les entreprises du S&P500 dirigées par leur fondateur battent les autres par plus de trois fois sur la période 1990-2015.

Ainsi, selon une étude de la Purdue’s Krannert School of Management, les entreprises dirigées par leur fondateur sont plus innovantes, produisent 31% de brevets supplémentaires, et sont plus susceptibles de réaliser des investissements conséquents pour le futur de leur entreprise.


Selon Bain & Company, la raison derrière cette surperformance serait triple :

  • Les fondateurs tendent plus que les autres à se sentir investis d'une mission, qu'ils insufflent à toute l'entreprise et favorisent ainsi l'engagement de leurs employés

  • Une obstination plus forte : les fondateurs ont commencé au point 0 de la création de l'entreprise, et ont porté à bout de bras la croissance de leur société. Ils ont donc démontré un sens de l'obstination élevé, qu'un CEO d'une entreprise classique n'a pas forcément

  • Une appropriation plus forte du destin de l'entreprise : parce que c'est leur création, les fondateurs prennent particulièrement à cœur l'évolution de leur entreprise.


Des intérêts financiers alignés sur ceux des actionnaires


En moyenne, un CEO sera meilleur si ses intérêts sont personnellement liés à la performance de l'entreprise. Au plus ce lien sera fort, au plus il est probable que son CEO s'investisse fortement dans le succès de son entreprise.


Pour s'en assurer, il suffit de regarder si le CEO possède bien des actions de l'entreprise, et si oui, dans quelles proportions. Prenons l'exemple d'Elon Musk avec Tesla (NASDAQ: TSLA). Musk possède environ 20% de l'actionnariat de Tesla, soit 130 milliards de dollars au moment d'écrire ces lignes.



Avec un patrimoine total estimé à 143 milliards de dollars, Musk a donc plus de 90% de sa fortune investie dans Tesla. Même si Elon Musk semble accorder moins d'importance aux profits que la plupart des CEOs, il est plus probable qu'il prenne son rôle à cœur que s'il n'avait pas de billes dans sa société.


Plus précisément, il peut être intéressant d'observer comment évolue la part de détention d'actions du CEO. Si la vente d'une partie de ses actions n'est pas forcément un mauvais signe (il faut bien vivre !), le rachat d'actions peut lui être un signal fort, qui démontre que le dirigeant est confiant sur la capacité de son entreprise a croître à l'avenir.


Un PDG "client 0"


Un PDG a plus de chances de répondre parfaitement aux attentes de ses clients s'il parvient à se mettre à leur place. Pour cela, quoi de mieux que d'en être son premier client ?


Il est souvent pertinent d'observer dans quel contexte a été fondée l'entreprise. Si celle-ci a été créée pour répondre à un problème dont le fondateur lui-même a été victime, alors il y a des chances pour que le business model de l'entreprise colle mieux à la demande que la moyenne, et soit plus susceptible de s'adapter aux différentes évolutions du marché.


Ainsi, Tobias Lütke a fondé Shopify (TSE: SHOP) alors qu'il souhaitait développer un site de vente de snowboards. C'est en réalisant combien il était difficile de créer un site de e-commerce qu'il a bifurqué vers Shopify.


Le site de vente de snowboards de Tobias Lütke à l'origine de Shopify

Autre exemple : Artur Bergman qui, n'arrivant pas à trouver de CDN (Content Delivery Network) suffisamment rapide alors qu'il travaillait comme développeur chez Wikia, a décidé de créer le sien. Fastly (NYSE: FSLY) était né. Ainsi, les PDG qui partagent les difficultés de leurs clients sont plus susceptibles de coller à leurs attentes, et donc de surperformer.


En résumé, il n'y a pas de secret : les leaders les plus visionnaires sont souvent les plus impliqués. Que ce soit pour des raisons financières, de par leur statut de fondateur, ou leur compréhension fine des attentes de leur marché, soyez attentifs à ces signaux qui en disent long sur la capacité d'un PDG à faire de son entreprise un géant de demain.

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Baptiste Martin

Baptiste est rédacteur et analyste chez bigfish. Spécialiste de la modélisation financière, Baptiste analyse chaque mois les comptes de centaines d'entreprises pour n'en garder que la crème de la crème.