top of page

Découvrez bigfish news, notre newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Comprendre la marge brute



Si vous entamez une conversation sur la marge brute avec vos proches lors de votre prochain barbecue cet été, vous aurez probablement droit à quelques regards confus.


C'est un tort. La marge brute est probablement l'indicateur le plus sous-estimé des investisseurs. Et nous ne sommes pas les seuls à le penser : Warren Buffett est un grand fan de la marge brute. Mais que signifie exactement ce terme ?


C'est simple : il s'agit du pourcentage de chaque vente qu'une entreprise conserve après avoir payé le coût de production dudit produit ou service.


La formule pour calculer la marge brute est simple : (chiffre d'affaires - coût des marchandises vendues) / chiffre d'affaires


Pensez-y de la manière suivante : vous vendez de la limonade à 1€ le verre. Ce que vous remettez à chaque client - l'eau, les citrons, le sucre et la tasse elle-même - vous coûte 0,40€. Vous gardez donc 0,60€, ce qui vous donne une marge brute de 60% ((1€ - 0,40€) / 1€)


Ainsi, la marge brute est l'un des meilleurs moyens d'observer si une entreprise parvient à se constituer un rempart concurrentiel. Et dieu sait si c'est important pour nous, en tant qu'investisseurs de long terme.


Si la marge brute d'une entreprise est stable ou en augmentation au fil du temps, cela signifie que l'entreprise est en mesure d'augmenter ses prix sans perdre de clients. Cela peut aussi être lié à des économies d'échelle, ce qui vous dénote là encore un avantage croissant sur vos concurrents (exemple : votre citron et votre sucre vous coûtent désormais moins chers à l'unité, car vous pouvez les acheter en gros).


Si ces marges brutes diminuent, cela peut être dû à de nombreux facteurs... Mais n'est jamais bon signe. Cela peut par exemple indiquer que vos concurrents offrent une alternative pertinente à un prix inférieur. Et la seule façon pour l'entreprise de répondre à de telles attaques...Est de baisser ses prix.


Or, si vous devez maintenant vendre votre limonade à 0,90€, alors que l'eau, les citrons, le sucre et les gobelets coûtent toujours 0,40€, cela signifie que vous ne gardez plus que 0,50€ par verre, soit une marge brute de 55,6%.


C'est une bonne chose pour vos clients... Mais une bien mauvaise nouvelle pour nous, actionnaires.


Cette diminution de la marge brute de 60% à 55,6% peut sembler anodine, mais elle est pourtant cruciale. Elle révèle que vos clients sont sensibles aux prix, ce qui indique que l'entreprise n'a pas de rempart.


Voilà pourquoi nous accordons tant d'attention à la marge brute. Elle est particulièrement révélatrice de la relation entre l'entreprise et le consommateur. Le CA, ou le bénéfice par action ont beau avoir toutes les faveurs des médias, la marge brute est bien plus révélatrice de la situation réelle de l'entreprise.


Si cet article a attisé votre curiosité et que vous souhaitez devenir money smart, vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdo gratuite en bas de cette page 👇 Merci pour votre soutien ! 🙏

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish investing. Après un passage en conseil en stratégie ainsi qu'en banque d'affaires, François se dédie désormais à aider les particuliers à mieux décoder les marchés.

Comentarios


Bien plus que des news.
Des idées.

Deux fois par mois, nous décryptons pour vous un fait d'actualité, ou une nouvelle étude pertinente pour votre portefeuille, à parcourir en moins de 3 minutes. C'est gratuit.

A très bientôt...Pensez à vérifier vos spams !

Robot.png
bottom of page