Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Comment le vieillissement de la population va impacter votre retraite

Dernière mise à jour : 15 juil. 2021

Ce n'est un secret pour personne : il sera de plus en plus difficile de financer les retraites de nos seniors à mesure que la population vieillit. La réforme des retraites tant décriée n'en est qu'un premier jalon, hélas inévitable pour un système de retraites pérenne.



Les Français ne sont pas particulièrement habitués à préparer leur retraite. La raison est simple : jusqu'à présent, l'Etat le faisait déjà très bien pour nous. Selon l'OCDE, le revenu médian des plus de 65 ans en France représente ainsi quasiment 100% du revenu national moyen, ce qui permettait de garantir une certaine continuité du niveau de vie des retraités par rapport à leur vie active.


Les Français épargnaient alors principalement dans le but de pouvoir transmettre un patrimoine à leur descendance. Malheureusement, cet objectif ne sera probablement bientôt plus qu'un luxe. D'abord parce que ce chiffre est déjà bien au delà de la moyenne de l'OCDE, à 86%.

Mais surtout, car avec une population senior qui devrait représenter 35% de la population adulte d'ici 2040 en France contre 27% aujourd'hui selon le cabinet Primeview, un retour à la moyenne est en marche.

Primeview estime ainsi que le taux de remplacement net en France (soit le pourcentage de ce que perçoit un retraité par rapport à son dernier salaire net) devrait chuter de 74% aujourd'hui, à environ 50%. En d'autres termes, un départ en retraite sera synonyme de division par deux du niveau de vie.


Pour y remédier, les Français ont deux solutions :

  • Continuer à travailler durant leur retraite, même à temps partiel

  • Epargner et investir tout au long de leur vie active, afin de percevoir une rente régulière issue de leurs investissements une fois en retraite.

Soyons clairs : la majorité des Français devra se ranger dans la première catégorie. Non pas parce qu'ils n'auront pas assez épargné : en 2019, le taux d'épargne des Français était de 15% du revenu disponible brut selon l'INSEE. Ce n'est pas énorme, mais reste correct pour une retraite à 60-65 ans.


Malheureusement, cet effort d'épargne ne peut se suffire à lui seul pour impacter positivement le niveau de vie du futur retraité. Cette épargne doit être investie. Or, les économies des Français ne le sont que très peu : l'épargne des Français est ainsi majoritairement placée sur des livrets A, ou des assurances-vie dont les rendements sont très faibles.


Préparer sa retraite est une chaîne à deux maillons : sans avoir correctement investi l'épargne accumulée, il faudra rassembler une épargne colossale pour espérer percevoir une rente une fois en retraite. Avec un rendement à 0,5%, il faudrait ainsi un patrimoine d'un million d'euros lors du départ en retraite pour dégager des intérêts de 415€/mois bruts. Avec un rendement à 10%, le patrimoine requis descend à 50,000€. Déjà plus simple, non ?



Rappelons que ce rendement à 10% n'a rien de si exceptionnel : il s'agit de la performance annuelle moyenne réalisée par le S&P500 depuis des années. Encore faut-il s'être lancé, et de préférence le plus tôt possible.


Car le temps a un impact considérable sur le montant d'épargne dont on peut disposer en retraite. Dans son Guide to Retirement, JP Morgan nous présente un tableau permettant de visualiser simplement le montant de votre patrimoine devant être épargné selon votre âge afin de bénéficier d'un même patrimoine donné à la retraite.


Ainsi, pour un salaire de 50,000€, vous auriez le même patrimoine à 65 ans si vous commencez à épargner 8% de votre salaire dès 25 ans, que si vous épargnez 38% dès 50 ans. Et cela, en supposant un rendement des sommes épargnées de seulement 5% : assez conservateur si vous investissez avec un minimum de sérieux. L'écart 8%-38% est donc bien plus grand si vous parvenez à investir correctement votre épargne.

Si vous êtes encore jeune, nous avons donc une très bonne nouvelle pour vous : vous avez le pouvoir d'impacter considérablement votre niveau de vie à la retraite en mettant en place des automatismes, à la fois d'épargne ET d'investissement.


Mieux : pour les plus ambitieux, vous pourrez carrément diminuer votre âge de départ en retraite. Certaines personnes parviennent ainsi à partir en retraite à 50, 40, voire même 30 ans dans les cas les plus extrêmes. N'hésitez pas à consulter nos articles sur la règle des 4% à ce sujet.


Si vous êtes à un âge plus avancé, il n'est jamais trop tard pour commencer. Chaque euro épargné et investi avant votre départ à la retraite vous permettra de rendre votre transition bien plus fluide. Au contraire, c'est en mettant dès maintenant avec sérieux un plan de retraite que vous parviendrez à en voir des résultats tangibles d'ici quelques années.

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish. Son action favorite est Crowdstrike, pour sa capacité à maintenir une avance technologique considérable sur un marché de la cybersécurité en plein essor.