Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Apple vs. Meta : deux approches pour un même objectif



Il y a une décennie encore, il aurait été bien difficile d'imaginer Apple et Facebook se faire concurrence. Pourtant, les récentes initiatives prises par ces deux mastodontes laissent entrevoir une réelle convergence de leurs modèles.


Vu de l'extérieur, être un géant du numérique comme Google, Apple ou Microsoft comporte de nombreux avantages. Votre pouvoir de négociation est immense, vous disposez de données à la pelle sur des millions d'utilisateurs, et avez les moyens d'investir massivement dans des innovations au potentiel de marché XXL.


Mais tout n'est pas rose au pays des GAFAM. Malgré des moyens gargantuesques, il est éminemment plus difficile de doubler de taille lorsque l'on pèse déjà plusieurs centaines de milliards de CA. Il y a alors deux principales solutions pour croître organiquement :

  • Option 1 : vous vous ouvrez un nouveau marché pas encore adressé sur lequel vous pourrez être pionnier, à l'instar d'Amazon avec AWS. On rejoint ici le fameux concept de "Blue Ocean Strategy" théorisé par W. Chan Kim et Renée Mauborgne. Cela implique néanmoins des investissements en R&D massifs, pour un succès très incertain.

  • Option 2 : piquer dans la gamelle d'autres groupes présents sur des marchés déjà adressés, en espérant y avoir une carte à jouer.

Inutile de préciser qu'Apple et Meta ont vite fait leur choix aujourd'hui, en commençant à attaquer leurs gamelles respectives.



Au menu : publicité et réalité virtuelle


Pour s'en convaincre, jetons un petit coup d'œil aux grandes annonces réalisées par ces deux groupes ces dernières années :

  • En 2014, Facebook rachète Oculus pour 2mds$ - il s'agit alors de sa première incursion du groupe dans le matériel informatique.

  • L'année dernière, Apple a lancé l'App Tracking Transparency (ATT), qui permet aux utilisateurs de choisir les applications qui les suivent. Première déclaration de guerre faite à Facebook, qui ne fait qu'aggraver une situation déjà difficile pour Mark Zuckerberg avec la concurrence féroce menée par TikTok.

  • Dans la foulée, Facebook devient Meta et dévoile ses ambitions dans le métavers, en exploitant notamment ses casques Oculus.

  • Enfin, cette année, Tim Cook a annoncé la création d'un casque de réalité virtuelle, ainsi que son intention de décupler l'activité du groupe dans le secteur de la publicité.

Ici, une petite analyse des offres d'emploi récemment postées suggère qu'Apple pourrait constituer une menace sérieuse pour Meta sur ces deux thématiques, alors même qu'elles constituent la chasse gardée de Meta :

  • Côté publicité, on dénombre 124 offres postées par Apple contre 92 pour Meta.

  • Côté réalité virtuelle/augmentée, on en dénombre 201 pour Apple, contre 173 pour Meta.

Pour ne rien arranger pour Meta, Apple semble dans une dynamique très positive sur la plupart de ses segments. Alors que l'iPhone vient de dépasser Android en termes de parts de marché aux États-Unis, Apple est probablement la dernière entreprise face à laquelle Meta souhaiterait se frotter aujourd'hui.


Après que Facebook a amorcé son all-in vers le métavers (de quoi laisser les marchés perplexes, étant donné l'avantage compétitif intrinsèque de solutions décentralisées comme The Sandbox), on espère que le pari fou de Mark Zuckerberg portera ses fruits. Sans quoi, les folles années de croissance du groupe depuis sa création en 2004 ne seront plus qu'un lointain souvenir...

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Hamza Triqui

Hamza est rédacteur chez bigfish investing. Ancien banquier d'affaires chez Lincoln International, Hamza dispose d'une connaissance hors pair du secteur des services financiers.