Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Apple sera-t-il le prochain géant de la publicité ?

Dernière mise à jour : 28 août



En 2021, Apple a introduit l'ATT, "App Tracking Transparency" - mais si, cette petite fenêtre qui vous demande si vous souhaitez que telle ou telle application vous suive. Selon de nouvelles informations publiées par Bloomberg, ce choix n'avait rien d'un hasard...


Forcément, cette nouvelle fonctionnalité a fait du bien à Apple. Non seulement elle contribue à attirer les consommateurs sensibles à la confidentialité, mais elle permet aussi au groupe de se poser comme le grand sauveur de la préservation de nos données face au vilain Android.


Mais il y a eu des dommages collatéraux. Et pas des moindres. Avec cette simple fenêtre, Apple a fait des ravages dans l'industrie de la publicité mobile, qui a subitement perdu une grosse partie de ses données de profilage. Pour rappel, environ 29% des téléphones dans le monde sont des iPhones selon Statista.


Pour se faire une idée des dégâts, Mark Zuckerberg a déclaré que la mise à jour d'Apple devrait faire perdre 10mds$ au groupe rien que cette année - argent dont Meta aurait sérieusement besoin pour palier à ses mauvais résultats et construire au plus vite son métavers au budget dantesque.


Mais, ironie du sort, on apprend désormais que selon Bloomberg, la firme de Cupertino prévoirait de se faire une place dans le milieu...Et cela pourrait faire très mal à la concurrence. Explications.


Comment Apple pourrait "casser la baraque"


Actuellement, l'activité publicitaire d'Apple ne génère que 1% des revenus de la société (~4mds$ par an). Une broutille si l'on compare cela à Meta, dont les publicités représentent ~98% des revenus, ou Google, à ~90%. Dorénavant, Apple ambitionnerait de faire grimper ses revenus publicitaires à au moins 10mds$ de CA, ce qui en ferait déjà un bien plus gros acteur.



Mais pourquoi se lancer dans la publicité ?


À dire vrai, ce n'est pas la première fois qu'Apple lorgne sur ce marché : le groupe avait essayé de lancer une activité de publicité in-app en 2010, "iAd". Voir la keynote de Steve Jobs lorsqu'il l'a présentée.


L'opportunité est immense pour le groupe. La raison est simple : malgré son manque d'expertise historique dans ce secteur, il sera le seul à pouvoir exploiter les données des appareils Apple...Et pas que. Songez à toutes les applications dont dispose le groupe pour mieux vous connaître : des capteurs de votre iPhone à l'ensemble des applications du groupe (Plans, Music, News, Bourse, Météo, etc.), sans compter vos utilisations d'Apple TV, de vos AirPods, AirTags, Apple Pay, Apple Watch... La liste est longue ! En ayant conçu son propre écosystème fermé, Apple peut ainsi régner sans partage sur les données de 29% de la population mondiale disposant d'un téléphone.


Toutes ces données avaient une valeur considérable pour les plateformes publicitaires, qui pouvaient en bénéficier tout à fait librement jusqu'à l'an dernier. En leur fermant la porte pour lancer sa propre plateforme, Apple ferait là un coup de génie au rempart concurrentiel particulièrement solide.


Après la santé ou l'automobile, le groupe affiche des ambitions débordantes pour trouver de nouveaux relais de croissance, quitte à aller manger dans les gamelles de Meta, Google ou Tesla. Les prochaines années s'annoncent particulièrement excitantes à observer...

 

bigfish investing applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


Hamza Triqui

Hamza est rédacteur chez bigfish investing. Ancien banquier d'affaires chez Lincoln International, Hamza dispose d'une connaissance hors pair du secteur des services financiers.