Découvrez bigfish news, notre nouvelle newsletter pour décrypter l'actu sans jargon (c'est gratuit !)

Apple prend part à la tendance du "buy now pay later"

Dernière mise à jour : 12 juin



C'est une véritable onde de choc pour le secteur. Il y a quelques jours, Apple a annoncé le lancement de son service "Apple Pay Later", qui va directement concurrencer les acteurs de cette tendance en plein essor.


Grâce aux succès d'entreprises comme Affirm (NASDAQ: AFRM), Zip Co (ASX: Z1P), ou encore du suédois Klarna, la tendance du "Buy Now Pay Later" (littéralement, "achetez maintenant, payez plus tard") s'est considérablement accrue ces dernières années.


En promettant aux amateurs de shopping d'étaler leurs différents achats en quelques clics et à moindre coût, ces trois pionniers ont ainsi su accroître considérablement leurs ventes sur un marché qui n'en est pourtant encore qu'à ses balbutiements, avec une taille attendue de 34mds$ d'ici 2027.


Il n'en fallait pas moins pour attirer l'appétit de géants de la tech, en recherche permanente de nouveaux relais de croissance. Apple est ainsi le premier à avoir annoncé son entrée sur ce segment.


Cette annonce a eu pour conséquence immédiate de faire chuter les actions des acteurs en place. Il faut dire que les investissements de la firme à la pomme sont sans commune mesure avec ces sociétés.

Apple a toute sa place sur ce segment, dans lequel elle pourra bénéficier de synergies évidentes avec son service de paiement Apple Pay.


On pourrait ainsi imaginer que les utilisateurs d'Apple Pay se voient automatiquement proposer un étalement de leur paiement en un clic, laissant hélas bien peu de chances à des services tiers comme ceux d'Affirm ou de Klarna.


Toutefois, il convient de ne pas vendre la peau de l'ours trop vite. Certes, Apple a des moyens considérables...Mais les paiements ne représentent pas (loin de là !) son coeur de métier. La firme de Tim Cook ne détaille même pas la part de ses revenus dédiés à ce segment, signe que leur part est probablement négligeable. Il est donc tout à fait possible que l'entrée d'Apple n'impacte pas les acteurs en place autant qu'attendu.



Enfin, le marché du "Buy Now Pay Later" est encore si peu pénétré, qu'il peut largement permettre à chacun de ces acteurs de continuer à croître pendant des années sans avoir à se tirer dans les pattes.


Avant de vendre précipitamment vos actions Affirm ou Zip Co, souvenez-vous que rares sont les marchés réellement à l'abri des GAFA dans la tech. C'est donc leur capacité à résister à ceux-ci en cas d'entrée qui doit être évaluée.


Si rien ne semble pouvoir empêcher Apple de copier les modèles de ces entreprises, nous pensons toutefois que cette nouvelle ne devrait pas impacter outre mesure les perspectives de croissance de long terme des sociétés en place.

 

bigfish applique une charte de transparence. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de transparence dédiée.


François Sockeel

François est le fondateur de bigfish. Son action favorite est Crowdstrike, pour sa capacité à maintenir une avance technologique considérable sur un marché de la cybersécurité en plein essor.